Patch'ssionnément

13 mai 2018

Des coeurs et des étoiles...

Il y a quelques années, lors d'une journée de l'amitié organisée par notre club, j'ai acheté le kit "Wish upon a star" de Lynette ANDERSON

Wish upon a star

et puis je l'ai oublié parmi mes tissus et nombreux projets en attente.

Je suis retombée dessus par hasard il y a à peu près deux ans lors d'un de mes safaris "cherche le tissu trucmuche" au cours desquels je vide tout ou presque dans mon atelier... et au lieu de le remettre dans mon fatras, je l'ai commencé.

J'ai eu quelques déboires au début de sa réalisation puisque dans le kit (en anglais) manquait non seulement la page permettant d'identifier les différents tissus mais également l'un des tissus et non des moindres. Cela m'a mise de très bonne humeur en colère fumée naseauxet la boutique où je l'avais acheté n'existait plus, donc pas d'aide à espérer de ce côté-là !  J'ai réussi à me dépatouiller non sans mal mais j'avoue avoir pas mal pesté dit des insanités - censured - au tout début de ce travail.

Je n'ai pas été fidèle au modèle et j'y ai apporté ma touche perso.

Et aujourd'hui, le voilà terminé, enfin... presque ! Il ne reste qu'à le quilter, tout comme le baltimore.

Mars 2018 Lynette ANDERSON

Le voici sur mon lit pour la photo mais en fait, il sera notre compagnon de voyage dans le camping-car, juste retour des choses car il a été pratiquement réalisé dedans, lors de nos différents voyages.

à +

Posté par Pretty Woman37 à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


12 mai 2018

F-I-N-I, fini ! Baltimore for ever...

"Sonnez hautbois, résonnez musettes !"

toute-contentetoute-contentetoute-contentetoute-contentetoute-contente

9 ans après l'avoir commencé, j'ai enfin terminé mon patchwork baltimore, enfin... presque. Il reste à le quilter, un détail en somme mdr se tient la tête et rigolant

DSC_0040

J'ai finalement choisi de ne pas faire de bandes intermédiaires entre les blocs et de limier les vols d'oies à la bordure. Je destinais cet ouvrage au lit de notre chambre (photo ci-dessus) mais finalement, c'est sur le lit de la chambre d'amis qu'il sera installé.

DSC_0048

La photo n'étant pas d'excellente qualité, en voici une deuxième prise sous un autre angle.

DSC_0049

La première version de la bordure en vols d'oies était presque deux fois plus large que celle qui est sur le patch fini. Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir la première version de cette bordure mais ça ne me plaisait pas du tout : j'avais l'impression qu'elle écrasait tout !

16 février 2018 (1)

 J'ai donc décidé de tout refaire en plus petit, d'où des calculs savants calcul et quelques heures d'assemblage en perspective d'autant plus que je ne travaille qu'à la main.

Et comme si ça ne suffisait pas, la Pretty en moi ne sachant toujours pas compter confus, j'en ai fait quasiment deux fois trop ! Du coup, entre les "grands" qui ne me plaisaient pas et le surplus des petits que j'ai refaits, voici mon stock de vols d'oies, installé sur le petit lit de la chambre d'amis 

DSC_0045c

et comme vous pouvez le voir, j'ai largement de quoi faire un second couvre-lit. haha-rire

Pour l'heure, c'est en stand-by et je réfléchis à l'agencement de ce futur ouvrage... Affaire à suivre donc.

Posté par Pretty Woman37 à 15:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

21 février 2018

J'ai qu'1 neurone, opus 2

Dans la série "J'ai qu'1 neurone", voici l'opus 2. (pour l'opus 1, c'était ).

J'ai une centrale vapeur équipée d'un fer que je trouve relativement lourd et pendant un moment, j'ai été tentée d'acheter un repose-fer en silicone pour ne plus être obligée de le soulever pour le poser sur le réservoir d'eau et de pouvoir tout simplement le poser à côté de moi sur Aglaé, la table à repasser. 

CENTRALE VAPEUR

Et pourquoi n'ais-je pas fait cet achat ? Tout simplement parce que j'y pensais uniquement quand je me retrouvais avec ce fichu fer à la main, mon épaule se rappelant bruyamment à mon mauvais souvenir.

Et puis un jour, j'ai fait une découverte incroyable qui a changé ma vie au delà de ce que j'imaginais... ! 

Pour dire la vérité, sur le coup, j'ai cru que j'avais cassé le dessus du réservoir d'eau de la centrale et qu'il m'était resté dans la main paniquemais que nenni !

Ouf, je fus grandement soulagée essuie-sueur

En réalité cette partie de la centrale était amovible afin de pouvoir poser le fer sur la planche à repasser sans se fatiguer inutilement.

Que les ingénieurs sont donc ingénieux ! 

DSC_3218  

Et nous voilà donc toutes contentes, mon épaule et moi, avec ce socle amovible.

Mais la vie est une chienne et Pretty n'a qu'1 neurone...

Ce qui devait arriver arriva alors qu'elle oeuvrait sur l'un de ses cadeaux de Noël. Son neurone unique concentré à 100 % sur le tissu blanc sur lequel elle appliquait soigneusement le papier transfert porteur de Lady Bug repassage, elle posa son fer et quand elle voulu le reprendre, il résista un tantinet gne des filaments blancs bizarres le reliant à...peur yeux exorbitésaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah  ma centrale vapeur !!!!

pourqwa 

 

centrale vapeur

Voui, cette nunuche de Pretty a machinalement reposé le fer directement sur le réservoir - en plastique - de sa centrale où la partie siliconée n'était plus, alors forcément... prêt à pleurer

Voilà comment élu boulet du jourje suis passée d'une centrale vapeur disposant d'un socle amovible à Bébert le fer à repasser classique ! 

Mais à bien y réfléchir, ça aura pu être pire ! 

J'aurais pu lire la notice de cette centrale dès son achat, découvrir l'existence de ce socle amovible d'emblée et faire exactement la même bêtise quelques jours à peine après l'avoir acquise ! 

Finalement se gratte le menton... j'en arriverais presque à me féliciter de ne m'en être aperçue qu'en novembre dernier mdr se tient la tête et rigolantJ'ai quand même profité de cette centrale plus de trois ans !

On se console comme on peut, hein smiley clin d'oeil

A bientôt - n'en doutons pas ! - pour l'opus 3 de cette nouvelle catégorie.

Posté par Pretty Woman37 à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :