Fait pas beau !

Impossible de travailler dans les champs !

Gaston déprime un peu en attendant le retour de ce satané soleil parti Dieu seul sait où !

C'est que les tournesols ne sont pas semés !

Le blé a les pieds dans l'eau...

Quand on pense que les colzas n'ont pas pû lever par manque d'eau cet automne et qu'on voit les champs transformés en étangs depuis quelques semaines, on pourrait presque en rire si ça n'était pas si lourd de conséquences pour certaines exploitations !

Toujours est-il que Gaston déprime un peu, alors un coup de Kiki2 camping car pour lui changer les idées.

Partir oui... mais partir où ? en train de réfléchir et là d'un coup, idee-ampoule l'illumination : en touraine, dans "not' cheu nous". Aussitôt pensé, aussitôt fait et nous voilà partis - sous la pluie battante avec en prime une belle averse de grêle - direction St Aignan vers une destination évoquée depuis longtemps mais jamais programmée :

portable mimy 012

Yaisse, Beauval et son zoo dont les visiteurs reviennent enchantés. Mais n'anticipons pas et commençons par le commencement ! mdr sourire grand carré

Vendredi 9 h 30 : kiki2 démarre camping-car roulant  essuies-glace à donf ! Sur la route, Pretty évoque la possibilité de passer revoir la maison de sa grand-mère paternelle vu qu'ils passeront "pas très loin"... Gaston roule vers St Aignan, essuies-glaces à donf toujours ! L'est organisé le Gaston ; l'a établi un programme bien carré et pour ce vendredi, il a prévu une balade au pont-canal de Chatillon/Cher pour voir s'il est très différent de celui de Briare, une nuit sur l'aire dédiée aux c-cars à Noyers/Cher, située en bordure du canal et le lendemain, traversée du pont pour rallier St Aignan et zou, en route pour Beauval situé à 3 km de la ville.

Pour l'heure, en ce vendredi, il est 11 h 00, on se promène à St Aignan entre deux averses ; on vient de voir que le pont est fermé pour travaux... enfin, l'un des ponts puisqu'en fait il y a plusieurs ponts qui se succèdent ; on peut passer le 1er et accéder à l'aire de c-cars mais pas aller plus loin. Pas grave, on ira traverser à Selles/Cher, ça rallonge un peu mais bon, on est en wikène ! 

12 h 05 : arrivée à Selles/Cher, resto (pas mal !!) et on part voir ce fameux pont-canal :

beauval 001  beauval 003

Certes bien plus petit que celui de Briare mais bien joli aussi et moi, un canal avec de l'eau qui enjambe une rivière, j'adore ! Sous le soleil, ça doit être super mignon...

Et c'est reparti direction Noyers/Cher pour passer la nuit ; l'aire de stationnement est située en rive du canal, enherbée, parfaitement entretenue et une bonne trentaine de véhicules peuvent y loger sans souci avec cette vue-là :

beauval 005

Calme, calme, calme... le bonheur quoi. Fin d'après-midi glandouille, petit dîner et nuit sans aucun bruit...

Samedi matin, 8 h : debouts les gars !

Gaston décide d'aller voir si par hasard, vu qu'on est samedi et que le samedi les ouvriers ne travaillent pas, le pont n'est pas ouvert à la circulation... il l'est ! Yaisse !!! Gain de temps et de kms ! 

9 h 31 : nous entrons à Beauval. L'entrée est à 25 € par personne mais après avoir sillonné les allées, vu les aménagements pour les animaux, admiré les décors extérieurs mais aussi ceux des serres (au nombre de 4), constaté la présence du personnel omniprésent (en particulier pour les animaux), nous sommes dits qu'il fallait bien ça pour entretenir un tel parc animalier.

Bon, bien sûr j'ai pris quelques photos APN Flash 2 (près de 300), j'hésite à tout vous mettre mdr se tient le ventre et tape sur la table 

Allez juste quelques clichés, pour le plaisir et parce qu'ils ont tous un petit "quelque chose" qui m'a séduit...

beauval 015 

Ce canard mandarin parce que c'est le chouchou de Gaston depuis longtemps ; il rêve d'en avoir mais par "cheu nous", y'a des renards qui aiment les volailles... donc point de canard mandarin sur la mare.

beauval 032

Cette lionne blanche qui posait littéralement pour la photo... royale !

beauval 069

Ce tigre blanc que les soigneurs ont eu un mal fou à faire sortir de son abri de nuit ; Môssieu aurait voulu faire la grass'mat !

beauval 109

Ce gorille au regard triste ... y'avait "pas de vie" dans ce regard-là, il n'allait pas au delà de la vitre de l'enclos. Ca m'a dérangée et fait mal pour lui.

beauval 170

Ces oies "à tête barrée" parce qu'elles m'ont fait penser à une certaine Adrienne.

beauval 186

Cet éléphant "posé" sur son tronc d'arbre semblant prendre la pose pour la photo "tu me cadres bien là ?? en entier ???"

beauval 058

Ce suricate parce qu'il m'a fait irrésistiblement penser à une amie qui utilisait la photo de cet animal en guise d'avatar à une époque... si tu passes par ici, bizzzz toâ !

 beauval 175 beauval 174

Evidemment, dès qu'on parle de Beauval, l'incontournable panda géant... C'était l'heure du déjeuner de Monsieur ou Madame, je ne sais point trop d'autant qu'ils ne vivent pas dans le même enclos, ce qui nous a beaucoup étonné ; l'animal est semble-t-il un solitaire.

beauval 073  beauval 179

Là c'est pour illustrer la qualité des décors des habitats des animaux. En haut, l'enclos des jaguars. En bas, l'enclos des "takins". Et si, si, le jaguar est bien sur la photo, cliquez sur celle-ci pour vérifier...!

beauval 061

Là, c'est autre chose ; c'est l'enclos "savanne africaine" où l'on constate que la pluie a fait du dégat là aussi, le sol est devenu un vrai marécage... Les jardiniers-paysagistes vont avoir du pain sur la planche !

beauval 176 beauval 177

Ce cliché parce qu'à ce moment précis, j'ai eu une bouffée de jalousie pure : mon zoom est tout à fait ridicule à côté des leurs ! vexe

beauval 049

Et ici inutile de vous dire à qui Gaston et moi avons pensé !

13 h 20 : la faim commence à se faire sentir mais les files d'attente aux points "restauration" (il y a en cinq sur tout le parc) nous découragent et nous décidons d'aller déjeuner dans Kiki2 ; bien nous en a pris car nous profitons ainsi, complètement par hasard, du passage de la 54ème édition du "Tour du Loir & Cher 2013"

beauval 193

et tout ça assis confortablement dans "l'camion" en sirotant un petit rosé bien frais... alcool à la vôtre 

15 h 00 : nous retournons dans le parc pour assister au spectacle des otaries et des rapaces. Gaston et moi restons scotchés par le spectacle des rapaces, grande première pour nous deux ; nous sommes arrivés dix minutes avant le début, très étonnés par la foule présente au point que nous trouvons très difficilement une place tout en haut des tribunes au ras du toit.

Sans le savoir, nous sommes aux meilleures loges car assis face au point d'envol des très grands rapaces (qui sont lâchés depuis un champ à quelques centaines de mètres de là) et surtout juste en dessous de leur point/poing d'arrivée puisque le soigneur qui les réceptionne est sur le toit juste au dessus de nous. 

Après les évolutions aériennes, passons aux évolutions nautiques avec les otaries ; là encore le spectacle est de qualité mais avouons-le, nous avons préféré les oiseaux...

Pas une seule photo de ces spectacles parce non seulement je n'avais emporté que le "petit Pentax" et pas mon "beau Canon" mais j'avais aussi oublié le chargeur du pentax ; vu que j'ai mitraillé comme une folle toute la matinée, j'avais vidé la batterie sourire +- confus ; j'ai du utiliser mon téléphone portable ensuite pour photographier...!

19 h 00 : nous nous calons pour la nuit sur l'aire de c-cars de St Aignan, au bord du Cher et là encore, notre vue est magnifique :

beauval 197  portable mimy 148

Difficile d'être plus près du fleuve non ? Et cerise sur le gâteau, nous sommes à 3 mn à pied du coeur de ville et c'est donc d'un bon pas que nous partons vers le restaurant "Le Mange-Grenouille" où nous avons réservé et dînerons, ma foi, fort bien .

Dimanche 14 avril 2013, 7 h 30 : nous sommes réveillés par le passage de plusieurs voitures, ce qui nous surprend car la route longeant l'aire de c-cars est une voie sans issue  sauf se gratte le menton pour les joueurs de pétanque pétanque dont le club est à 100 m et.... smiley coupec'est jour de tournoi ! 

Il est tôt, certes, mais le soleil est revenu ; réveillés pour réveillés, allez zou... c'est parti pour une belle journée. 

9 h 15 : nous sommes au marché de Noyers où nous achetons un poulet rôti cuit qui sent bougrement bon, des oranges, du pain et roule ma poule : direction Chenonceau

10 h 30 à peine, nous sommes dans l'allée du château : ça parle toutes les langues, il y a un nombre incroyable de japonais et nous croisons même deux geishas en kimono.

portable mimy 155

C'est dans les jardins de Catherine que nous comprendrons :

Foto mariés

OK la photo n'est pas terrible mais je l'ai prise avec mon Iphone (yaisse j'ai un aïe-phone et oui je l'écris comme ça parce que, AÏE, ç'est pô facile de domestiquer la bête ; je râle plus que je ne m'en sers, c'est vous dire ! 90 % de dit des insanités - censured - pour 10 % de smiley qui cause au tél portable)

Foin d'une série de photos des salles du château... trop classique ! Je vous propose donc des photos des sublissimes bouquets et compositions florales qui décorent les différents salons et chambres.

Fleur château 1

Fleur château 2

Fleur château 3

Pour finir, pour ceux qui connaissent le château de Chenonceau, le voici avec un Cher gonflé et chariant moult troncs d'arbres...

portable mimy 162  portable mimy 230

13 h 00 : nous repartons diretion Bléré, dégottons un joli petit coin près du Cher et c'est parti pour un pique-nique au soleil, très très appréciée cette pause-soleil... Nous avons fait sa fête au poulet rôti, dé-li-cieux !

portable mimy 239

A deux pas de là, y'a une brocante ; nous irons y faire un tour en guise de promenade digestive puis vers 16 H, le kiki2 redémarre direction "Home Sweet Home" mais comme c'était quasiment sur notre chemin, Gaston fait une halte chère à Pretty, devant la maison de sa grand-mère paternelle... Séquence souvenirs, même si la maison elle-même a bien changé ; j'y retrouve le tilleul où nous jouions à "Robin des bois" avec Daleb et où, à court de projectiles, j'avais remplacé les flèches par des pierres ! Daleb en porte encore la cicatrice...

portable mimy 250

Le jardin, devenu pelouse, où bien qu'ayant reçu l'ordre de ne pas toucher au robinet (plein été, restriction d'eau, robinet capricieux difficile à fermer, etc.), j'ai évidement décidé - pendant la sieste de ma grand-mère) de donner à boire à ces pauvres salades déshydratées étalées sur le sol ! 

portable mimy 251

Vous devinez la suite ? Je n'ai pas pu fermer cette dit injuresde robinet et bien évidemment, sachant que j'avais fait une belle ânerie, au lieu d'avertir ma grand-mère, j'ai décidé de faire l'impasse sur cette triste affaire... Ca n'est que deux heures plus tard qu'elle a découvert l'étendue des dégats et Dieu sait qu'il y en avait. Accusée d'être la coupable, j'ai contre toute logique nié en bloc ! Pourquoi "contre toute logique" ? mais tout simplement parce qu'il n'y avait personne d'autre à des kms à la ronde et qu'à part le chat ou le chien (!!) ça ne pouvait être que moi... C'est comment dirais-je ??? un souvenir cuisant, oui c'est bien le mot, surtout pour ma joue gauche d'ailleurs mdr se tient la tête et rigolant Je n'aurais jamais imaginé il y a 43 ans que j'aurais la nostagie de ce moment précis et pourtant...

Et déjà nous étions de retour dans "Home Sweet Home", regonflés à bloc par ce soleil enfin ré-apparu et projetant déjà de repartir : le Puy du Fou, il paraît que c'est bien, faut qu'on y aille quand même, depuis le temps qu'on en parle...mdr sourire grand carré