Mardi 19 novembre 2013, 9 h, nous quittons notre Home Sweet Home et nous voilà partis pour notre 2ème périple au Maroc. 

France Espagne ferry

Mercredi 20 novembre 2013, 19 h : nous arrivons à Algeciras après 1664 km parcourus, une paille quoi ! 

Jeudi 21 novembre, nous sommes à quai, à une encabure de Tanger-Med... à 10 h nous embarquons sur le ferry où nous sommes peu nombreux ; le gros des voyageurs français  n'arrivera qu'en décembre.

21nov-ferry1

 A presque midi, nous sommes en vue des côtes marocaines.

21nov-Tanger-Med2

12 h 30 : nous sortons de Tanger-Med où les formalités sont plus rapidement expédiées qu'à CEUTA il y a près de 2 ans. 

21nov-Arrivée Tanger

Voici le tracé de ce 1er volet du voyage :

Tanger-Moulay Idriss

Direction LARACHE, en bord de mer, où nous passerons notre 1ère nuit.

21nov-Larache 

Le hasard fait qu'à Larache ce jour-là, sous un beau soleil et une température plus que douce, il y a une manifestation qui nous parle, enfin surtout à Gaston...

21nov-Larache Agri-expo

Evidemment nous ne disposons pas d'invitation mais nous serons accueillis gentiment, comme toujours au Maroc et un badge "invité" nous sera remis après que Gaston ait expliqué qu'il était agriculteur, pour que nous puissions entrer. Cette expo agricole est de petite taille et surtout consacrée au maraîchage mais c'est un clin d'oeil amusant compte-tenu de la profession de Gaston.

21nov-Larache Agri-expo3

21nov-Larache Agri-expo4

Du coup, le temps a passé et il est assez tard, 15 h ; nous doutons un peu de pouvoir déjeuner au restaurant  mais nous avions oublié un point non négligeable : il y a une heure de décalage entre l'heure française et l'heure marocaine ; de fait, il n'est que 14 h et comme nous sommes dans le "sud", c'est l'heure quasi-normale du déjeuner... Au menu, poisson et poisson : beau et bon !

21nov-Larache resto

 

Nuit un peu bruyante à proximité de la route et réveil sous la pluie... qui ne nous lâchera pas pendant trois jours. 

22 nov départ de Larache ss la pluie

Nous partons découvrir Volubilis. En chemin, nous traversons les grandes plaines céréalières de Moulay-Idriss. Nous n'avions pas eu l'occasion de voir de telles étendues cultivées lors de notre précédent voyage, plutôt des étendues similaires mais totalement désertiques. C'est une vraie surprise pour nous deux.

IMG_1906

 Et nous voilà à Volubilis, que nous découvrirons sous un temps morose ;

IMG_1910

la viste se terminera d'ailleurs sous la pluie mais une chose est sûre, le site est exceptionnel. Une grande partie reste à exploiter sur le plan archéologique. 

IMGP1071 IMGP1075

IMGP1079 IMGP1076

Quel dommage que les mosaïques ne soient pas protégées et restent exposées aux éléments ce qui, inexorablement, les détériorent. 

Mosaïque

 

Ci-dessous  à gauche, une mosaïque telle que nous l'avons vue ; à droite, la même mosaïque telle qu'elle était à sa découverte (photo provenance ICI). Cela donne une idée de la dégradation de l'ouvrage due aux intempéries... 

IMGP1081mosaïque originelle

Que dire au terme de ces deux premiers jours sinon que nous avons retrouvé le Maroc tel que nous l’avions gardé dans nos souvenirs de 2011 :

Sa circulation

bas-côtés route animaux

bas-côtés route plastiques

et puis les routes... toujours aussi surprenantes parfois :

Routes bonnes

route abîmée

route très abîmée

route en réfection

route gros travaux

route écotaxe

routes inondées

 

signalisation locale

En raison de la pluie et des routes - parfois quasi-pistes - que nous prenons, notre Kiki2 a bien piètre allure et n'a jamais été aussi sale ! Il ne sera pourtant lavé que le 15 décembre. Du coup, à chaque camping, ça fait sensation et  on vient nous demander "mais vous venez d'où ? Par où êtes-vous passés ?" ce qui nous donne un côté "baroudeurs de grands chemins" que nous sommes loins d'être ! 

IMGP1056    IMGP1057

 En parlant camping, voici un petit aperçu de celui où nous passerons notre 2ème nuit à proximité de Moulay-Idriss.

IMGP1095

IMGP1097

IMGP1099 IMGP1098

 Plutôt sympa le décor non ? Et à droite de la piscine, ce sont des citronniers, y'a juste à tendre le bras pour les cueillir...

C'est tout pour aujourd'hui... La prochaine fois, direction Meknès.