16 juin toujours, donc ! 

Gaston et Pretty prennent la route en fin de matinée pour amorcer leur remontée vers la Touraine, dans l'immédiat  direction GAP. Pour cela il faut passer par Chorges... mais dans ce village, Gaston et Pretty râtent un embranchement, ils font demi-tour, essaient de passer par le centre de Chorges mais se retrouvent dans de toutes petites rues très étroites où visiblement Kiki2 risque fort d'avoir du mal à se "glisser". Par sécurité, ils font à nouveau demi-tour et prennent de petites routes pour rattraper la nationale toute proche.

Chorges Gap

De petite route en petite route, ils se retrouvent à devoir passer sous un pont sur lequel passe la fameuse route de GAP... A l'approche du pont et en l'absence de tout panneau indicateur de hauteur limitée, Pretty émet quelques réserves : "Tu es sûr que ça passe là ?" et Gaston de répondre : "T'inquiète, ça passe !". Pretty fait la moue, elle a un doute... se gratte le menton

Et quelques secondes plus tard, surpris-choc-pale-un bruit épouvantable de ferraille lui donne, malheureusement, raison ! La tête qu'ils ont fait valait son pesant de cacahuètes... Voui, parce que leur premier réflexe a été de se regarder, genre "t'as entendu comme moi ?" 

Oups, les voilà coincés comme des nouilles sous ce fameux pont... et bien évidemment, une voiture arrive en face. Ben oui, l'école n'est pas loin et apparemment plusieurs mamans passent par cette route pour rentrer chez elles... Autant vous dire tout de suite qu'ils ont vérifié l'assertion comme quoi le ridicule ne tue pas ; Pretty s'est sentie bien con assise sur son siège de camping-car coincé sous le pont MAIS elle n'est pas mourute ! mdr se tient la tête et rigolant

Voilà donc la situation de kiki2 ce 16 juin à 12 h 10 très précises...

DSC_0035

De plus près, on voit que Kiki2 est en plein milieu de la chaussée car les côtés du pont étant incurvés, Gaston avait visé plein centre ! Dommage, ça n'a pas suffit...mdr se tient la tête et rigolantmdr se tient la tête et rigolant

DSC_0036

D'encore plus près... y'a pas à dire, sont bien coincés ! Mais bon sang, coincés par quoi ???!!

DSC_0037

Ben par ça, une espèce de saloperie de fer à béton. Le béton est cassé, le morceau de fer dépasse de près de 8 cm du pont. Visiblement, vu les traces sur le tablier du pont, Kiki2 n'est pas le premier à se faire piéger... L'absence de panneau signalant la hauteur limite y est aussi pour beaucoup, très certainement !

fer à béton

Gaston, monté sur le toit de Kiki2, guide Pretty passée au volant : "avance de 3 cm, stooooooooooop ; c'est bon, encore un tout petit peu... stoooooooooooop ! Maintenant recule mais trèèèèèès lentement et de très très peu, stooooop !". La Pretty n'en mène pas large, parce que si son pied rippe sur la pédale ou si elle recule trop loin, son Gaston va tomber du toit de Kiki2 sur la route, donc elle fait moultement attention à effectuer toutes ces manoeuvres en douceur... et  à force de pousser-tirer sur cedit des insanités - censured -de fer à béton, Gaston réussi à ce que Kiki2 puisse reculer pour se dégager du pont.  

Et là,  il a pu juger de l'étendue des dégats : 

DSC_0039

le mât de parabole et le lanternau de salle de bains sont cassés, l'un des toits ouvrants est complètement rayé.

DSC_0041

Bon, le principal : pas de blessé. De la tôle froissée, c'est toujours contrariant mais pas mortel.

Le plus ennuyeux sur le moment, ça a été la casse du lanternau de salle de bains car en cas de pluie - mais bon, pourquoi pleuvrait-il en juin ??? -  ça tombera dans le camping-car MAIS clin d'oeil directement dans la douche, donc finalement sans conséquence dramatique à condition, bien sûr, de ne pas laisser la bonde en place clin d'oeil  Il fera peut-être un peu plus frais dans la salle de bains mais  il ne reste que trois jours de vacances et en juin, il fait plutôt bon.

Cela aurait été beaucoup plus ennuyeux s'il s'était agit du lanternau de la chambre parce que la pluie tombant sur le lit.... pas glop !

Ils repartent donc, un peu contrits mais rassurés que le "toit" de Kiki2 soit indemne de toute casse parce que là, ça aurait été une autre histoire ! 

Ils remontent tranquillement jusqu'à Grenoble et plus exactement Crolles où ils retrouvent Scotch et Chris, des amis, pour dîner ensemble. Au cours de la conversation, l'idée de faire une randonnée prend forme et rendez-vous est pris pour le lendemain matin, afin d'aller admirer un des lacs de haute montagne, le lac fourchu. La météo annonce grand beau temps et soleil, c'est idéal.

Gaston est un peu inquiet... cette rando sera assez ardue, accessible à tous mais ardue, 350 m de dénivellé sur 3,4 km et il craint que Pretty n'ait du mal à suivre. Faut dire que Pretty est rien moins que sportive... qu'elle arbore de belles rondeurs et qu'elle manque singulièrement de souffle même pour une simple balade à vélo sur terrain plat. Il exprime d'ailleurs ses craintes à voix haute et Pretty entend cela avec sa dignité et son self-control habituels : vexe - Copie

Elle a dit qu'elle le ferait, ELLE LE FERA, na !

Et le lendemain les voilà partis en voiture car le site est assez loin.  Par contre, il fait certes soleil mais les montagnes sont toutes encapuchonnées de nuages, on ne voit pas les sommets : ils se rassurent tous en se disant que c'est souvent le cas ; dès qu'ils auront pris de l'altitude, ils seront au dessus des nuages, au soleil et pis voilà !

Sauf que le brouillard s'épaissit à vue d'oeil ; plus la voiture grimpe les lacets, plus le brouillard devient dense ; on n'y voit à peine à 20 m devant le véhicule... si bien que les cyclistes qui descendent plutôt vite sur la route leur font presque peur : "On va s'en prendre un sur le capot tout à l'heure !"...

Sauf qu'une fois arrivés au départ de sentiers, le brouillard est toujours aussi épais...

DSC_0048

Mais là-haut, il fera soleil, c'est sûr !!!

A peine partis, ils croisent deux pêcheurs qui, eux, redescendent et affirment qu'en haut, il fait grand beau soleil. Alors, rassérénés, ils grimpent mais y'a quand même un sacré brouillard !

DSC_0049

Il y a du y avoir une mini-tornade ou du grand vent avec de fortes pluies pour que ces arbres soient déracinés...

DSC_0052

Pretty est détendue, elle photographie les fleurs... 

DSC_0053

la rosée sur les feuilles,

DSC_0050

L'avantage du brouillard c'est qu'elle ne voit pas (et ne verra pas !) s'il y a du vide sur le côté... c'est déjà ça. Et puis elle ne souffrira pas de la chaleur non plus, 2ème avantage.

La pente est raide, Pretty manque de souffle... elle fait des pauses de plus en plus rapprochées, de plus en plus longues aussi...

 

P1060946

mais elle s'accroche. 

P1060950

Elle commence à demander si "c'est encore loin ?" comme les gamins en voiture... et chacun de l'encourager.

P1060956

Elle peine, elle peine énormément et l'épuisement la conduira même aux larmes mais elle continuera... De toute façon, maintenant, impossible de revenir en arrière : le plus long est fait.

Et après 1 heure et demie d'effort, ils parviennent au sommet et au lac fourchu dont ils ne verront guère plus que cet aperçu ci-dessous ; le brouillard est trop épais pour distinguer quoi que ce soit de plus.

DSC_0055 floutée

Gaston se demande si les pêcheurs rencontrés alors qu'ils s'apprêtaient à monter ne se sont pas royalement payés leurs têtes en affirmant qu'il faisait soleil en haut... mais d'autres pêcheurs rencontrés alors qu'ils plient leurs lignes, confirmeront que jusqu'à midi - midi et demi, il faisait grand beau soleil et que le brouillard était tombé d'un coup ! C'est pas de bol quand même...

Scotch et Chris sont horriblement déçus. Ils espéraient tellement leur faire partager ce superbe panorama ...

LAC FOURCHU

Crédit photo : http://surlessommets.blog.free.fr/index.php?post/2009/06/14/Le-lac-Fourchu

Le pique-nique sera très apprécié mais rapide ; les vêtements sont moites et il fait froid quand on s'arrête. 

DSC_0059 floutée

L'avantage dans une telle purée de pois, c'est que pour la pause pipi pas besoin d'aller bien loin pour s'isoler mdr se tient la tête et rigolant

DSC_0060

Chris avait proposé de redescendre par un chemin moins accidenté mais plus long (2 h 30 de marche) et Pretty avait abondé en ce sens mais la crainte de se perdre dans ce brouillard qui perturbe tout point de repère fait qu'après avoir fait le tour du lac fourchu, ils redescendront par le même chemin en suivant prudemment les marques au sol. 

apn Bleu (3) 

Parce qu'il ne faut pas oublier que la montagne est un milieu où le danger est présent, même les animaux paient leur tribut chaque année. La preuve :

apn Bleu (1)

Oups, ça jette un froid... enfin un froid supplémentaire dirons-nous. C'est là que Pretty prend d'un coup conscience que sur ce chemin difficile et parsemé de rochers, la moindre chute, la moindre blessure peut prendre des proportions énormes. Vigilance 10 !

La descente est quasi aussi difficile que la montée mais là, pas de problème de souffle mais plutôt d'articulations et de muscles ; les genoux et les cuisses sont très sollicités... 

P1060964

Pause photo devant une belle plaque de neige... Elle est fatiguée mais souriante, la Pretty.

P1060969 smylétée

Presque'arrivés au départ du sentier de randonnée, la brume s'éclaircit un peu,

P1060989

et sur le parking, le brouillard a disparu.

apn Bleu (11)

Il est 16 h, Pretty est heureuse : elle est montée, elle a vu le lac, elle a réussi son challenge personnel ; parce que maintenant que c'est fait, elle peut l'avouer : elle n'était pas si sûre que ça d'y parvenir et la nuit passée a été un peu hâchée par l'appréhension.

Gaston aussi est content, content d'avoir fait cette rando, content que Pretty n'ait pas fait l'infarctus du siècle en montant et surtout content de savoir qu'elle peut le faire... Gageons que d'autres randonnées suivront et qu'elle ne pourra plus grogner que "c'est trop difficile, je pourrai pô !" toussa toussa...

Les plus déçus ce jour-là auront été Scotch et Chris qui regrettent amèrement tous ces efforts pour ne pas profiter de la beauté des sommets et des lacs tout en pestant contre cette dit des insanités - censured -de météo.

Nos vacanciers quitteront Crolles pour regagner la touraine le lendemain matin à 6 h 30 sous un magnifique soleil et une vue splendide et totalement dégagée sur les sommets montagneux   mdr sourire grand carré

Pour en savoir plus sur ce site, c'est  ou . Pour voir d'autres photos, c'est ici.