Pretty vous indique ici ce qui lui semble être le matériel de base indispensable mais bien sûr cela n'engage qu'elle et peut-être trouverez-vous qu'il manque certaines choses ou que d'autres sont superflues... Chacun ses goûts.

- trousse d'écolier avec stylos, gomme, taille crayon, ciseaux à papier

- crayon à papier 3B pour reporter les gabarits sur le tissu ; il existe aussi des feutres bleus effaçables à l'eau mais il ne faut pas tracer trop de gabarits à l'avance car le bleu s'efface au bout d'un moment. ATTENTION : ne jamais repasser sur ce feutre bleu car la chaleur fixe la couleur de façon définitive. Pretty préfère son bon vieux crayon à papier 3B.

- un cahier pour noter ses idées de patchwork à venir et/ou prendre des notes lors de la réalisation d'ouvrages et/ou pendant un cours ou un atelier.

- papier carbone et/ou papier calque : pas indispensable au début mais servira à reporter des dessins pour l'appliqué

- matériel de couture de base : aiguilles normales, aiguilles à quilter, aiguilles à appliqué (très fines), ciseaux pour le tissu, dé, pique-aiguilles, mètre de couturière.

- les "spécial" patchwork incontournables

- règle à patchwork : il en existe des dizaines pour des usages divers et variés ; Pretty affirme pour sa part que la plupart sont inutiles et ne sont guère voire jamais utilisées ; la démo du vendeur est certes éminemment intéressante mais il est souvent quasi-impossible de s'en servir seul(e) sans l'aide d'un tiers bien informé ou alors il faut kidnapper le vendeur pour l'avoir à portée de main mdr_se_tient_la_t_te_et_rigolant. A défaut, Pretty vous recommande donc l'achat de celle-ci omnigrid dimensions  45 x 10 cm qui est, de loin, la plus utile.

- Le cutter rotatif : cutter_28_mmachat indispensable ; bien sûr les ciseaux peuvent suffire mais lorsque vous aurez de grandes longueurs à couper de façon répétitive pour de grands ouvrages (car vous y viendrez aux grands ouvrages, vous verrez...clin_d_oeil), cet achat vous semblera judicieux. Pretty vous conseille de l'acheter de suite mais attention, là encore vous en trouverez de différents diamètres de roue de coupe. Foin des grands  et tout-petits diamètres dans l'immédiat. Un cutter rotatif dont la roue mesure 28 mm de diamètre est le plus utile et vous vous en servirez régulièrement. ATTENTION : si vous avez de jeunes enfants, investissez dans un cutter muni d'un système de sécurité bloquant la roue en position "hors coupe"... Cet outil est extrêmement dangeureux.

- Le tapis de coupe : tapis_de_coupe_45_x_60indispensable si vous utilisez le cutter rottatif ; c'est un achat onéreux mais incontournable à long terme. Lors de vos débuts, vous pourrez utiliser à défaut des calendriers publicitaires de 60 x 45 cm environ que vous superposereez (au moins deux, trois étant préférable). Le cutter entaillera le carton et non votre table. Par contre, vous devrez changer les cartons très régulièrement pour la survie de celle-ci...

- L'enfile-aiguille de la marque CLOVER : enfile_aiguille Pretty n'a pas d'actions chez ce fournisseur mais force est de reconnaître que cet ingénieux petit outil  est de loin le meilleur et le plus robuste sur le marché actuellement. Le coût est de 15 à 19 euros selon les points de vente. Ca peut paraître être l'achat "gadget" mais point du tout ; les aiguilles à patchwork sont petites et fines, les enfiler relève parfois du défi et ce petit appareil magique évite bien des crises de nerfs...  Cliquez ici pour voir le tutoriel d'utilisation de l'enfile-aiguille ; celle-ci peut sembler évidente mais Pretty a pu constater au sein de son club que c'était loin d'être le cas d'où le tuto ; il vaut mieux qu'il ne serve à rien que laisser des patcheuses s'arracher les cheveux pour s'en servir !

- un tambour à quilter tambour: pas essentiel pour débuter mais à envisager sérieusement dès que vous aurez un ouvrage de moyenne dimension à quilter. N'investissez pas dans un tambour de grande dimension, prenez-en un de 35 cm de diamètre pas plus ; Pretty en a de 45 cm et il est très difficile à manipuler... ne faite pas la même bêtise qu'elle !

Et enfin, la documentation ; elle est vaste, vous pourriez louer une bibliothèque entière qu'elle n'y suffirait pas tant la manne est abondante. Des ouvrages de toutes catégories et de tous niveaux existent ; Pretty vous engage vivement, si vous n'en avez pas, à acquérir celui-ci : "Les Bases du Patchwork"base_du_patch ; il n'est vendu que par les Editions de Saxe mais c'est le basique qu'il faut à toute patcheuse débutante ; même seule, même sans l'aide d'une autre patcheuse confirmée, cet ouvrage est si bien fait (avec pas à pas en photos) qu'elle parviendra à réaliser un sampler sans aucun souci. C'est celui que Pretty faisait acheter à toute nouvelle adhérente de son club de patch, c'est vous dire ! Le lien direct pour feuilleter cet ouvrage est .

Et pour finir, l'essentiel, l'indispensable, l'inévitable matériau de base....

...

...

les tissus ! Et là, Pretty sait déjà que vous n'avez absolument pas besoin de conseils...mdr_se_tient_la_t_te_et_rigolant