13 juin :  Après une nuit pluvieuse et venteuse à souhait, le soleil étant à nouveau de retour, Gaston et Pretty partent faire une balade au bord du lac de Ste Croix à Bauduen. Des panneaux racontent l'historique du barrage et de la création du lac aux touristes.... et les photos sont très parlantes ; on ne peut qu'imaginer ce que les habitants de l'époque ont ressenti à voir leur paysage familier être ainsi transformé.

DSC_0006 DSC_0007

Il fait beau et chaud mais les traces des orages de la nuit sont bien visibles !

DSC_0008

Le vent souffle encore assez fort et les amateurs de voile s'en donnent à coeur joie.

DSC_0029

Après le déjeuner, Gaston et Pretty quittent le lac de Ste Croix pour aller découvrir celui de Serre-Ponçon. Sur la route, ils rencontrent ce troupeau de moutons en pleine transumance... 

DSC_0037

Ils le suivront pendant toute la traversée du village 

DSC_0041

DSC_0050

avant que le troupeau ne quitte la route pour suivre le lit d'une rivière asséchée pour gagner les chemins qui mènent aux alpages.

DSC_0051

En milieu d'après-midi, les voici arrivés au Lac de Serre-Ponçon, ouvrage dont l'apparence, inhabituelle, les surprend quelque peu... 

DSC_0056 DSC_0059

Ce barrage était en projet dès 1909 mais ne fut construit qu'en 1957, les moyens techniques du début du siècle ne permettant pas de le construire en raison du manque de stabilité du sous-sol. Il couvre une superficie de 28 km2, est alimenté par l'Ubaye et la Durance et a enfin permis de dompter les caprices de cette dernière qui, auparavant, alternait crues dévastatrices et sécheresse intense. Deux villages, Savines et Ubaye ainsi que la gare de Prunières ont été "noyés" lors de la mise en eau en 1960, 1500 personnes ont été déplacées. A ce sujet, d'ailleurs, ce fut la première fois en France que la population obtint une indemnité pour "le préjudice moral causé par l'arrachement d'une population à son milieu naturel"

La grande particularité de ce barrage, aussi surprenant que cela puisse paraître, est qu'il est construit en terre... (pour en savoir plus, c'est ici)

PM

Il est trop tard pour visiter le musée du barrage ; Gaston et Pretty s'installent donc sur le camping qui surplombe le lac. Gaston part faire une balade à vélo, Pretty s'installe dans Kiki2 avec ses hexagones... fin d'après-midi tranquille donc. A peine Gaston est-il de retour que l'orage survient et c'est à nouveau une nuit pluvieuse et venteuse qui commence.

DSC_0001

14 juin : Réveillés dans le brouillard le plus complet et sous la pluie, nos vacanciers farnientent... Ils ont le temps puisqu'ils veulent visiter le musée qui n'ouvre qu'à 14 h. En fin de matinée, profitant du retour du beau temps, ils partent à pied et découvrent le sentier-circuit découverte de Rousset,

DSC_0011

qui les emmène doucement vers le lac en contrebas 

DSC_0009

DSC_0002

 et est jalonné de panneaux présentant la flore locale. 

DSC_0021

DSC_0007DSC_0020

Après une bonne demi-heure de descente, les voici au bord de l'eau où une base de loisirs est installée (elle n'ouvrira que dans quinze jours). Une piscine "immergée" va même y être installée pour permettre la baignade en toute sécurité.

DSC_0012 DSC_0023

En prenant le chemin du retour, Gaston et Pretty aperçoivent un panneau "d'interdiction aux camping-cars" pensent-ils dans un premier temps mais... que nenni, c'est tout le contraire ! Exception qui confirme la règle, ici le stationnement est autorisé pendant la nuit. Ils en restent comme deux ronds de flan et Pretty se fend même d'une photo-témoin ! 

DSC_0018

Retour sur le parking du musée du barrage, passage par la boutique/restaurant située tout à côté où sont exposés des minéraux & fossiles toujours impressionnants.

DSC_0029 DSC_0030 

DSC_0031 DSC_0032

Dans le bar-restaurant, Pretty tombe en admiration devant ce poêle ancien.

DSC_0033

Après la visite très intéressante (à faire !) du musée, ils partent à la découverte du lac et arrivent à Savines Le Lac, qui a succédé au "vrai" Savines, qui est l'un des deux villages engloutis ; l'autre étant Ubaye qui n'a pas été reconstruit. L'accès à Savines se fait via un "pont-poutre" d'une longueur de 924 m ! A noter que le lac a une profondeur de 90 m.

Le voici ci-dessous photographié par Pretty, l'eau montant quasi-jusqu'au tablier... Faut dire aussi qu'il pleut pas mal depuis quelque temps  !!

DSC_0044

Voici ce même pont photographié en début d'année,quand le niveau du lac est au plus bas :  

savines

Et le voici photographié par Pretty alors que Kiki2 s'apprête à s'engager dessus... ça fait une belle longueur !!

DSC_0007

Juste avant d'arriver à Savines, ils découvrent la Chapelle Saint Michel, située sur l'ancienne commune de Savines ; cette chapelle devait être détruite avant la mise en eau du barrage mais comme elle était située à une altitude légèrement supérieure à la côte maximale théorique du futur lac, il a été décidé de la conserver en l'état. Elle est désormais le monument le plus photographié de la région !

IMG_4735

Et au détour d'une route, surprise ! Nos voyageurs découvrent les "demoiselles coiffées" de Le Sauze du Lac, aussi appelées des cheminées de fées.

IMG_4737

DSC_0057

Ils passeront la nuit à proximité de Savines, sur un stationnement situé près du lac où Gaston jouera du lancer sans succès mais aussi situé en bordure de route, très passagère donc très bruyante... L'orage, la pluie et le bruit des voitures rendront la nuit peu reposante.

Le lendemain, 15 juin, pause déjeuner à  Savines, Gaston et Pretty découvrent et apprécientt la spécialité locale, "la potence" : boeuf grillé et flambé, servi sur une potence en fonte brûlante avec sauces diverses et gratin de crozettes, un délice !!

DSC_0003

Focus sur les lampadaires publics de Savines, petites merveilles de design...

DSC_0049

Dans l'après-midi, ils repartiront vers le barrage de Serre-Ponçon et surtout vers le parking "autorisé" aux camping-cars qu'ils avait découvert la veille lors de leur promenade à pied !

Et regardez-moi ça... ils sont pas bien là ???!! Tranquilles, garés au fond du parking, tout à côté du lac... et pas un bruit pendant la nuit (hormis celui de la pluie... !), pas un seul vrombissement de voiture. Le bonheur !

DSC_0024 montage

Et puis le lendemain matin, 16 juin, pendant que Pretty hexagone à fond les ballons (!), Gaston taquine le goujon... et pêche une belle carpe qu'il remet à l'eau de suite, toujours la politique du "no kill". 

DSC_0028 refaite

Dans l'après-midi, ils reprennent la route en direction du nord ; c'est que les vacances se terminent bientôt et ils conjuguent balades et retour vers la touraine.

...

La suite dans l'Opus 4 ! Il y aura comme un bruit de ferraille et de l'essouflement en montagne...